Résilier votre assurance habitation : les étapes à suivre

Publié le : 24 novembre 20236 mins de lecture

La résiliation d’une assurance habitation est un acte courant que tout assuré peut être amené à réaliser au cours de sa vie. Que ce soit pour bénéficier d’un meilleur contrat, déménager ou simplement mettre fin à celui-ci, chaque situation requiert de connaître les différentes procédures existantes et les délais imposés par la loi. Dans cet article, découvrez les différentes modalités de résiliation d’une assurance habitation.

La résiliation à échéance du contrat

Il est tout à fait possible de résilier son assurance habitation à l’échéance annuelle du contrat. Pour cela, il convient de respecter certaines conditions et précautions. Tout d’abord, il faut envoyer une lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception à votre assureur. Cette notification doit être envoyée dans le délai d’à minima deux mois avant la date d’échéance. La non-soumission de cette lettre entraîne le renouvellement automatique du contrat pour une année supplémentaire.

Le respect du délai de préavis

Le délai entre l’envoi de la lettre recommandée et la date anniversaire du contrat (soit le jour où celui-ci prend effet) ne doit pas excéder deux mois. Au-delà de cette période, la résiliation ne serait alors pas acceptée. Il est donc indispensable de bien vérifier ces délais pour garantir une résiliation efficace et conforme à la loi.

La résiliation suite à un événement particulier

Dans certaines situations, la résiliation d’une assurance habitation peut se faire de plein droit et sans attendre l’échéance du contrat. Pour cela, il convient de prouver que cet événement répond aux critères légaux :

1. Changement de domicile ou vente du bien

Lorsque vous changez de domicile ou vendez votre logement, il est possible de résilier le contrat d’assurance habitation lié à ce dernier. Vous devrez toutefois informer votre assureur dans les trois mois suivants le déménagement ou la vente, toujours par lettre recommandée avec accusé de réception.

2. Décès du souscripteur

En cas de décès du souscripteur de l’assurance habitation, les héritiers peuvent demander la résiliation du contrat selon les mêmes modalités que pour une résiliation classique. La demande doit cependant être effectuée dans les trois mois suivant le décès.

3. Modification substantielle du risque assuré

Si votre assureur modifie les conditions de votre contrat en cours (augmentation de la prime d’assurance, suppression de garanties…), vous avez la possibilité de résilier cette dernière avant son échéance. Dans ce cas, vous devez adresser à votre assureur une notification écrite dans un délai d’un mois suivant la date de réception de l’avenant.

La résiliation grâce à la loi Hamon

Depuis 2015, la loi Hamon facilite considérablement la procédure de résiliation d’une assurance habitation. Cette législation permet en effet de résilier un contrat à tout moment à partir d’un an après sa date de signature sans justification particulière.

Pour bénéficier de cette possibilité, il est essentiel de respecter les étapes suivantes :

– Informer votre assureur de la résiliation via une lettre recommandée avec accusé de réception.
– Préciser dans ce courrier la référence au texte de loi Hamon et informer l’assureur que vous demandez la résiliation à titre exceptionnel.
– Respecter un délai de préavis d’un mois à partir de la date de notification de la demande de résiliation

Grâce à la loi Hamon, le processus de résiliation est simplifié et donne plus de liberté aux assurés pour choisir leur assurance habitation en fonction de leurs besoins et contraintes.

Les conséquences de la résiliation de votre assurance habitation

Que vous soyez propriétaire ou locataire, mettre fin à une assurance habitation implique plusieurs éléments qui doivent être anticipés avant de se lancer dans la démarche :

La restitution des sommes déjà versées

Dans la majorité des cas, la résiliation engendre la restitution par l’assureur des sommes versées pour la période non couverte. La somme prélevée pour l’année en cours est donc remboursée proportionnellement au nombre de mois non couverts par l’assurance.

Les démarches à effectuer si vous êtes locataire

Si vous êtes locataire, il est indispensable de fournir au propriétaire un justificatif prouvant la souscription à une nouvelle assurance habitation. En effet, la résiliation doit être signalée car l’absence d’une telle assurance peut entraîner des sanctions comme la rupture du bail de location.

L’importance de faire le suivi auprès de sa nouvelle assurance

Certains documents et informations pourront vous être demandés par votre nouvel assureur afin de bien prendre en compte votre situation et établir votre nouveau contrat :

– Copie de l’ancien contrat
– Détails sur les sinistres survenus ces dernières années
– Description précise du logement assuré

Maintenant que vous connaissez toutes les étapes clés pour résilier efficacement votre assurance habitation, n’hésitez pas à utiliser ces informations pour vous adapter à vos besoins et exigences.

Comment bien choisir une assurance habitation étudiant ?
Assurance dommage ouvrage particulier : un indispensable pour vos travaux

Plan du site