Chômage : comment conserver une mutuelle santé ?

Lorsqu’une tierce personne est déclarée comme étant au chômage, elle pourrait continuer à être indemnisée pour ses divers frais médicaux. Si la personne se trouve sans emploi, elle pourrait garder sa mutuelle d’entreprise. Toutefois, elle peut aussi opter pour d’autres options, en tenant compte de ses droits quand elle était employée. Pour cela, il est indispensable que la personne concernée étudie les différentes options possibles pour conserver sa mutuelle santé. Afin de parvenir à trouver le bon choix, le chômeur devrait de ce fait choisir celui qui serait le plus avantageux pour elle. Ainsi, il serait préférable d’opter pour un comparateur d’assurance, plus précisément un comparatif mutuelle, dans le but de trouver l’assurance qui lui serait le plus bénéfique.

Maintenir sa mutuelle d’entreprise en cas de chômage

En général, en cas de chômage, il serait tout à fait possible de prolonger l’adhésion de la personne concernée à sa mutuelle d’entreprise même après l’achèvement de son contrat de travail. Dans le but de continuer de bénéficier de sa mutuelle santé jusqu’à 12 mois, cette portabilité est valable pour les chômeurs qui se trouvent dans un cas de démission, de licenciement (excluant le cas de faute grave), d’une rupture conventionnelle, en fin de CDD (contrat de travail déterminé) ou en cas d’un contrat d’apprentissage). Pour cette option, le chômeur pourrait bénéficier de certaines garanties lors de cette portabilité dont une couverture sans rupture (12 mois maximum), un financement de sa mutuelle santé, une facilité des démarches (mais nécessite d’une certaine justification : allocation, prise en charge par le sommet d’emploi). La personne pourrait profiter de ces garanties après avoir opter pour un comparatif mutuelle. Par conséquent, cette portabilité pourrait prendre fin dans le cas où la personne trouvera un autre emploi ou si elle atteindra l’âge de sa retraite. Pour plus de sécurité, nous vous proposons de confronter les devis de plus de 20 compagnies d’assurance avec Hyperassur.

Se rattacher à la mutuelle de son partenaire

La deuxième option concerne aussi le rattachement à la mutuelle de son conjoint. Il s’agit ici de demander un rattachement au contrat de son partenaire, en envoyant une lettre de recommandation à sa mutuelle d’entreprise, ce qui nécessite de ce fait un accusé de réception. La personne concernée pourrait avoir cette couverture de santé mais le tarif pourrait être majoré. Comme avantages, le chômeur optera pour une démarche simple, à un tarif de mutuelle santé qui pourrait être préférentiel. Il pourra faire appel à un interlocuteur spécifique pour assurer la couverture de la famille entière.

Souscrire à la mutuelle individuelle

La troisième option incite la souscription à une mutuelle individuelle, dans le but de bénéficier continuellement une couverture de la mutuelle santé, après avoir élaborer un comparatif mutuelle. Cette option est toutefois possible, tout en optant pour différentes formules de base et à un coût déterminé, permettant de couvrir les besoins primordiaux de la personne concernée. Aussi, les frais médicaux seront ainsi couverts, impliquant les frais d’hospitalisation et les médicaments. Cette option est aussi avantageuse, avec la personnalisation de cette offre afin de pouvoir répondre parfaitement aux attentes de la personne, avec le choix d’une formule simple tout en maîtrisant les coûts, et aussi avec la simplicité d’une résiliation de mutuelle individuelle lorsqu’elle trouvera un nouvel emploi.

Maladies longue durée et frais de transport : ces dépenses de trajet sont elles toujours remboursées ?
Hospitalisé à l’étranger : comment être bien remboursé ?