Portabilité mutuelle : guide pour bien comprendre en bénéficier

Publié le : 24 novembre 20236 mins de lecture

La portabilité mutuelle est un dispositif qui permet aux salariés de conserver leur couverture complémentaire santé lorsqu’ils quittent leur emploi. Cette mesure a été mise en place par la loi ANI (Accord National Interprofessionnel) en 2013. Dans cet article, nous vous proposons d’explorer les différentes facettes de cette garantie, et de répondre à toutes vos questions sur ses conditions d’accès, le principe de portabilité, et les avantages qui en découlent.

Le cadre légal de la portabilité mutuelle

Dans un souci d’améliorer la protection sociale des salariés, la loi ANI a instauré une obligation de souscription à une couverture complémentaire santé collective pour l’ensemble des entreprises du secteur privé. Cependant, lorsque leurs contrats prennent fin, les travailleurs peuvent perdre cette assurance. Pour pallier ce problème, la portabilité mutuelle permet la conservation temporaire de cette protection.

Les dispositifs régissant la portabilité

Deux principaux textes législatifs encadrent et définissent la portabilité mutuelle :

La loi ANI, en vigueur depuis le 1er janvier 2016, prévoit et assure le maintien des droits aux garanties santé et prévoyance pour les personnes quittant leur entreprise, quel que soit le motif de rupture de leur contrat de travail. Le dispositif s’applique également si l’employeur change de mutuelle ou renégocie les garanties.

Le décret n° 2015-875 du 16 juillet 2015 précise les modalités de mise en œuvre de la portabilité mutuelle et établit des règles sur la durée, le financement et l’information des bénéficiaires. Il impose également aux employeurs de prendre à leur charge une partie (au moins 50 %) de la cotisation durant toute la période de portabilité.

Les conditions pour bénéficier de la portabilité mutuelle

Pour bénéficier de cette possibilité, plusieurs conditions doivent être remplies :

– Être un ancien salarié bénéficiant de l’allocation chômage : La portabilité mutuelle s’applique uniquement aux personnes touchant des indemnités Pôle Emploi après la fin de leur contrat de travail. Les retraités ou les salariés ayant quitté volontairement leur entreprise sans demander le chômage ne sont pas concernés.

– Avoir été affilié à une couverture complémentaire santé collective lorsqu’on était salarié : Seules les personnes qui disposaient déjà d’une mutuelle dans le cadre de leur emploi peuvent profiter de la portabilité.

– Respecter les délais : Pour que la portabilité s’effectue, il est impératif de respecter un certain nombre de délais légaux, dont celui de l’envoi de la demande au nouvel assureur, qui doit être faite dans les deux mois suivant la fin du contrat de travail.

Fonctionnement et durée de la portabilité mutuelle

Si les conditions précédemment énoncées sont remplies, la portabilité mutuelle se met en place.

Son fonctionnement est simple : l’ancien salarié conserve les mêmes garanties que celles dont il bénéficiait au sein de son entreprise. Il n’a pas à changer d’organisme d’assurance et garde donc le même contrat avec les mêmes prestations.

En ce qui concerne la durée de la couverture, celle-ci est limitée dans le temps. La portabilité ne peut excéder 12 mois ou la durée totale du dernier contrat de travail, si cette dernière est inférieure à un an. Par exemple, pour un ancien salarié ayant travaillé neuf mois dans une entreprise, la portabilité de sa mutuelle sera de neuf mois.

Avantages et inconvénients de la portabilité mutuelle

Le dispositif présente plusieurs avantages pour les anciens salariés :

Une couverture santé maintenue : Le principal atout de la portabilité mutuelle est évidemment de permettre aux personnes concernées de continuer à bénéficier d’une assurance complémentaire santé, malgré la perte de leur emploi. Ceux-ci voient ainsi leurs dépenses de santé prises en charge tout au long de leur période de chômage.

Des démarches simplifiées : Opter pour la portabilité évite à l’ancien salarié de chercher un nouvel assureur et de négocier un nouveau contrat d’assurance santé.

Une prise en charge partielle des cotisations : L’employeur est responsable de supporter au moins 50 % du montant des cotisations durant la portabilité.

Cependant, certains inconvénients peuvent également être soulevés :

Une couverture temporaire : La portabilité mutuelle a une durée limitée dans le temps, ce qui peut poser problème aux personnes n’ayant pas retrouvé d’emploi à l’issue de cette période.

Des garanties parfois insuffisantes : Certaines garanties offertes par les contrats collectifs sont peu adaptées aux besoins individuels et il peut être judicieux pour l’ancien salarié de trouver une assurance correspondant davantage à ses attentes.

La portabilité mutuelle constitue une solution intéressante pour les personnes se retrouvant au chômage, leur permettant de conserver leur couverture complémentaire santé. Pour en bénéficier, il est essentiel de connaître et respecter les conditions d’accès à cette mesure. Toutefois, il est important de noter qu’elle ne remplace pas totalement une assurance individuelle et qu’il convient de bien évaluer ses besoins avant de faire son choix.

Comment choisir sa mutuelle senior pour une couverture optimale ?
La mutuelle Alan, une solution innovante pour les entreprises et les professionnels

Plan du site