Utilisation occasionnelle d’un véhicule : comment l’assurer ?

Une assurance automobile coûte cher et si on utilise une voiture uniquement de manière occasionnelle, il est judicieux de rechercher une formule d’assurance qui correspond au niveau d’utilisation du véhicule. Certains assureurs proposent une assurance au km ce qui permet de bénéficier d’une cotisation allégée.

Une assurance adaptée à l’utilisation du véhicule

Il est tout à fait inutile d’assurer une voiture qu’on conduit rarement de la même manière qu’un véhicule utilisé quotidiennement. En effet, les assureurs proposent d’assurer un véhicule qui roule peu sur la base d’un forfait kilométrique. Par exemple, vous pouvez fixer le forfait à 8000 km par an et bénéficier d’un montant de cotisation réduit. Pour cela, il suffit de contacter un assureur qui propose ce type d’assurance et de s’engager à ne pas dépasser ce kilométrage annuel. Un conducteur qui utilise peu son véhicule peut aussi opter pour une formule d’assurance au kilomètre, moins il va rouler et moins il va payer. La cotisation sera nettement moins élevée que celle d’une assurance automobile de type classique.

Tout le monde est gagnant

Il est judicieux de rechercher une formule d’assurance qui permet d’assurer une voiture qu’on conduit rarement quand on sait que l’on utilise peu un véhicule. En effet, une cotisation assurance proportionnelle à l’utilisation du véhicule est un mécanisme avantageux pour le conducteur et la compagnie d’assurance et en fin de compte tout le monde est gagnant. Le risque de sinistre est réduit et le consommateur paye moins cher sa cotisation parce qu’il n’utilise pas ou peu la voiture. La plupart des compagnies d’assurance proposent une formule d’assurance à kilomètres réduits, car elle répond à un nouveau comportement de beaucoup de personnes qui utilisent les transports en commun dès qu’elles le peuvent.

Une formule avantageuse

Le fait d’assurer une voiture qu’on conduit rarement et d’adapter le kilométrage à ses besoins réels d’assurance, permet de gagner entre 15 et 30 % en cotisation d’assurance, une somme non négligeable quand on connaît les prix des assurances automobiles. Néanmoins, il faut savoir que si vous optez pour une assurance au kilomètre, vous devrez toujours payer une somme minimale même si vous parcourez zéro kilomètre dans l’année. En effet, l’assureur est obligé de couvrir le risque incendie, vol du véhicule entraînant un accident grave, etc. Un véhicule peut faire l’objet d’un vol dans son garage et induire un sinistre. L’assureur demande à chaque date anniversaire du contrat d’assurance de lui faire parvenir un relevé des kilomètres parcourus.

Voiture de fonction et usage privé : êtes-vous assuré ?
Indemnisation : qu’est-ce que la perte d’une chance ?